Bloody Merry

Bloody Merry 

 Un jour, des jeunes personnes qui avait dans les 18 ans, ce donnèrent rendez-vous chez une fille du groupe nommé Nami. Le soir même un groupe de 6 personne entrèrent chez Nami, elle était rousse avec des yeux marron. Arrivé dans sa chambre ils décidèrent de tenter le pouvoir de « réveiller les morts ». Ils mirent des noms de fantômes dans un seau et leurs noms à eux dans un autre. Ils se mirent dans le noir, allumèrent des bougies bleues. Le chef du groupe nommé Nick, un homme au cheveu brun et aux yeux d’un bleu océan, piocha dans le premier seau et en sortie le nom de Blodie Merry, un frison parcourue la salle et dans le second seau il en sortie le nom de Nami. C’était Nami qui ce soir ferait sortir de sa tombe Merry. Ils mirent Nami dans la salle de bain et attendirent dehors, Nami était donc seule. 

Soudain, il entendirent un long hurlement d’horreur, il entrèrent tous en courent et ils virent, sous leurs yeux ébahis, des mains ensanglantées sortir du miroir devant Nami, elle était assise contre le mur pétrifier. Blodie Merry regarda un à un les 6 personne dans les yeux et chacun leur tour ont les vies saigner des yeux avant que leurs yeux aillent rouler au saule. Il était tous morts. Sauf un, Nick avait eux le réflexe de fermé les yeux et de se jeter à terre. Au bout de 10 minutes il eut enfin le courage d’ouvrir les yeux et ce qu’il vit le pétrifia d’horreur. Tous ces amis étaient là assis contre les murs morts, par contre il n’y avait pas de traces de fantôme. 


 

Nick se jeta hors de cette pièce et appela de l’aide. Les parents de Nami ne tardèrent pas à arriver en trombe, ils crièrent en cœur : 

-          Que se passe t-il ? Ou sont les autres ? 

Nick choquait par ce qu’il venait de voir n’eut que la force de montrer la portes. 

Les parents de Nami ouvrirent lentement la porte, on entendit la mère de Nami hurler de douleur, pendant que le père reculer doucement. Il courut dans le salon, pris le téléphone et appela la police, disant que 5 personnes d’environ 18 ans venaient d’être assassinés. La police arriva 20 minutes plus tard. Les spécialistes entrèrent dans la pièce ou étaient les morts. En voyant ce spectacle épouvantable l’un des trois spécialistes sorties en se plaquant une main sur la bouche. Ils emmenèrent les corps, sans oubliais les yeux qu’ils retrouvèrent éparpiller un peut partout. Les agents prirent Nick à part et lui demandèrent ce qui s’était passer, il leur raconta sont histoire, la voie tremblante. Les agents voyant qu’il ne voulait pas changer sa version pensèrent que sous le choc il était devenu malade. 

La police décida de ramener Nick chez lui. 

Peut de temps après le massacre, les policiers firent examiner les corps et il n’y découvrirent absolument rien. Les agents en conclurent que Nick était le meurtrier et décidèrent d’aller l’arrêter. Arriver la bas la mère de Nick, nommée Estelle alla leur ouvrirent. Les policiers lui expliqua la situation et elle appela Nick pour qu’il sorte de sa chambre. Estelle appela plusieurs fois sans succès. 

Les agents ne le voyant pas sortir décidèrent de monter le chercher. La porte étant fermer à clé, ils durent l’ouvrirent de force. Mais le spectacle qui les attendait était pire que tout. Il y avait du sang partout sur les murs, sur le lit et sur le bureau. Mais le pire était le corps. Mais fessons un retour en arrière pour voir ce qui ses passer. Il était en train d’écrire dans sont journal intime, quand il entendit du bruit dans son dos et avant même qu’il n’est le temps de se retourner une main l’attrapa par les cheveux. En voyant le visage de Merry il reteint un crie. Mais elle lui arracha la tête d’un coup sec et maintenant que la police spéciale était là des vers lui sortie de la bouche, du nez et du cou. Une odeur insupportable avait envahit la pièce. En voyant le corps de son fils inerte, Estelle s’évanouit. Elle fut rattraper par l’agent derrière elle. 

Quand elle revint a elle, elle était sur le canapé du salon, la sœur de Nick Laura était à ses coter. Laura expliqua à sa mère quel préféré sans aller pour quelque temps. Sa mère accepta et la laissa partir. 

Elle resta pensive pendant un petit moment et décidant de venger son frère, mais le seul moyen de s’avoir qui était le meurtrier était d’aller fouiller dans sont journal intime. Elle rentra rapidement dans la maison prit le journal de Nick avant que les policiers est le temps de se rendre compte de quoi que ce soit et sortie. Elle alla dans un petit parc ou personne n’aller, ouvrit le journal et lut la dernière page : 

Cher journal, aujourd’hui et le pire jour de ma vie, tous mes amis on était assassiné. Les flic pense que ses moi qui est fait sa, sauf que se n’est pas moi mais Bloody Merry, je ses quel reviendra me voir mais … 

Le texte s’arrêter la, malheureusement pour elle, Laura était très croyante quand il était question de fantôme, ce qu’il fit quel crue toute l’histoire et elle était décider à ramener Merry dans sa tombe. Elle prit l’ordinateur portable et tapa « la légende de Bloody Merry », elle alla directement au passage qui l’intéresser. « Pour rendre Bloody Merry a la terre il faut retrouver son cor et l’enterrer », il n’an fallut pas plus pour elle et décida de partir à la recherche du cor, le seul problème ses quel n’avait rien comme indice. Elle en était là de ses penser quand une feuille atterrit à ses pied, il y avait écrit quelque chose dessus, elle prit la feuille et lut : 

Si tu recherche le cor de Bloody Merry, sache que je ne pourrais t’aider car si tu lis ce papier ses que je suis sur ment mort, mais une personne ses ou j’ai cachais cor, sache celle ment que le nom de famille de mon ami est Chauvé. 

Signé : Stefan 

Et voilà s’était bizarre car Stefan était le nom de sont père et Chauvé était un ami de son père du temps de sont vivant. Elle courut jusqu’à la maison de Bastien car telle était le nom de M.Chauvé. Arrivé la bas elle frappa à la porte, Bastien qui connaissais bien Laura fut surprit de sa venue, mais la laissa quand même rentrer avec joie. Laura lui expliqua la situation. Bastien eut l’aire très gêner et dit : 

-          D’accord ses vrai que ton père et moi avons cacher le cor de Merry mais ont était gosse et on ne penser pas un mal et quand j’ai comprit qu’on avait fait un gaffe, j’ai eut trop peur pour aller enterrer sont cor. 

-          Très bien mais dite moi au moi ou vous l’avait cacher que je puisse le faire a votre place. 

-          Mais je ne ses pas ou il est cacher comme je te les dis ses ton père qui la cacher, mais pas moi. Tous ce que je sais ses qu’il a cachais le cor dans une cave, mais le problème n’est pas de trouver le cor, le problème est de pouvoir l’enterrer car Merry ne supportera pas sa. Mais je vais quand même t’aider. 

-          Merci, mais il faut trouver le cor. 

-          Je pense qu’il est dans ta cave a toi, car ton père avait ajouter, que le cor était à un endroit ou il pouvait aller le voir aussi souvent qu’il pouvait le souhaiter. 

Sans même réfléchir, Laura courut jusque chez elle, entra dans la cave, s’était vraiment en désordre. Mais elle chercha quand même. Jusqu’au moment ou elle ouvrit une malle, là une odeur épouvantable en sortie elle venait de trouver le cor de Merry totalement décomposer. S’était horrible, derrière cependant Merry était là et au moment ou elle aller se jeter sur elle, Bastien intervint et tendis que Laura se retourner, elle entendit Bastien crier : 

-          Va tant et vas enterrer le cor dépêche toi. 

Sans ce retourner elle courut jusqu’au cimetière, en route elle comprit qu’elle ne révérer jamais Bastien. Des larmes lui montèrent aux yeux. Mais elle arriver au cimetière. 

 Il y avait déjà un trou a l’endroit ou devait se trouver le cor de Bloody Merry elle jeta là malle a l’intérieur et reboucha le trou aussi rapidement que possible. Avant de disparaître Merry se montra une dernière fois ce qui fit tomber Laura. 

Complètement épuiser et triste pour la mort de Bastien elle rentra chez pour prendre une douche, mais en ouvrant la porte d’entrer une mauvaise surprise l’attendait, et quand elle le vit cela la pétrifia. Sa mère était là avec son père, mais tous les deux flotté a quelque centimètre du sol et avant quel et eut le temps de réagir les deux esprit lui sautèrent dessus et se fut la dernière quel vit avant de mourir a sont tour et le secret de Merry fut emporter avec elle. 

FIN 

  

  

  

                                             

  

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

la femme qui s’était suscidé

La femme qui s’était suicidé   

  

  

Bonjour, aujourd’hui j’ai l’intention de vous racontez, le jour ou j’ai rencontré le fantôme de la femme qui s’était suicidé. Je suis brune les cheveux bouclés avec des yeux vert émeraudes, les garçons disent de moi sue j’ai un corps  de rêve. 

  

Un jour alors que je me promenais seule dans une rue calme, je vis une forme blanchâtre qui éveilla en moi une certaine angoisse que je ne comprit pas et je rentrais cher moi intriguer. J’habitais seul avec mon père ma mère étant morte d’une maladie. Mais maintenant que j’y pense je ne me sui pas présenter, je m’appelle Hélène Salmi. Mais revenons à mon histoire. Alors que j’étais cher moi, dans ma chambre, je me demandais pourquoi cette forme blanche me fessait surgire une telle angoisse. 

Je finis par me dire que c’était idiot que cette angoisse était monter à cause de la mauvaise note de ce matin. 

Mon père m’appela pour manger, je descendit. Nous avions dîner en silence jusqu’au moment ou mon père me demanda : 

-          Comment sa ses passer au collège ? Tu as eu des notes ? 

Je lui dis ma mauvaise note qui était un horrible 7/20. 

Mon père ne dit rien car il pense que c’est la perte de maman qui fait que je travaille mal, et il a pas tort, je pense toujour à elle mais le problème c’est que je suis en troisième et que je le brevet a la fin de l’année. Mais bon, il n’y a rien a faire. 

A la fin du repas je décida de sortir me promener. Je reviens a l’endroit ou j’avais vu la drôle de femme, elle y était toujour, là, en haut de l’immeuble. Je décida de monter et de voir ce que cela pouvait être. Monter en haut je vis la forme toujour aussi blanche mais de dos. Je voulut mens approcher mais à ma grande surprise, je la vis disparaître sous mes yeux comme par enchantement. Surprise, mais surtout effrayais, je rentrais en courant cher moi. Mon père surpris par mon entrer en trombe, me demanda ce qui se passer. Sans lui répondre, je courut m’enfermer dans ma chambre. Je m’allongea sur mon lit totalement essoufflé et je réfléchis longuement. 

Finalement je me dis que demain on était samedi et comme il n’y avait pas école je décida de remonter sur l’immeuble et de chercher des indices. 

Le lendemain je demanda à Anthony, mon meilleur ami de m’accompagner à l’immeuble. Il accepta en ce demandent pourquoi je voulais aller la bas. 

Arriver en bas de l’immeuble, je me rendit compte que la femme blanchâtre était de nouveau la. Je fit signe à Anthony de la regarder, elle s’avançait doucement vers le bord de l’immeuble et sans que je puise mis attendre, elle sauta dans le vide. Effrayer, je ne put bouger. Je fus paralyser jusqu’au moment ou Anthony me demanda ce qui m’arriver. Je comprit alors qu’il n’avait pas vu la femme. J’étais la seule a pouvoir la voir. Ce qui était vraiment bizarre c’est que cette chose me rappeler bizarrement quelqu’un. Je dis à Anthony que j’étais fatiguer que je ferais mieux de rentrer cher moi. 

Cela lui suffit et il rentra lui-même cher lui. Arriver cher moi je pris le livret de famille voulant oublier mon aventure. Ma mère y était la, en photos avec moi, bébé, dans ces bras. Une photo dépasser d’une des pages, je la pris et découvrit ma mère sur l’immeuble ou la drôle de femme avait sautait, mais ce qui me choqua fut la révélation qui s’ouvrit a mes yeux. La femme qui avait sautait était ma mère. Comment cela se pouvait ma mère était morte d’une maladie ! Elle ne pouvait être sur cet  immeuble, vivante. 

Mais… si on y réfléchit la femme que j’ai vue n’avait pas l’aire vivante. Elle fessait toujour les même gestes. 

Et la, se fut comme si une lumière s’était allumer dans mon cerveau. Je compris que la femme était un fantôme, s’était ma mère. Mais pourquoi revenait-elle sous forme d’esprit. 

Je pris conscience qu’elle n’était pas morte d’une maladie… 

Elle s’était suicidait en sautant d’un immeuble, je voulut s’avoir pourquoi, et la seule manière de s’avoir était de parler a mon père. Je s’avais que sa aller le rendre triste, mais il fallez le faire. 

Le soir même au moment du repas, je descendit manger. A la fin du repas je demanda à mon père: 

-          Papa, je voudrais sa voir comment est morte maman ? 

Sur le choque, il laissa tomber sa cuillère il voulut répondre mais je l’interrompit : 

-          Ne me raconte pas qu’elle est morte d’une maladie car je sais que ses faux, je veux la véritable histoire. 

Il commençait à trembler, mais il répondit quand même d’une voie enrouée : 

-          C’est vrai ta mère n’est pas morte d’une maladie. 

Et tout d’un cou il s’écria : 

-          Il ne faut pas lui en vouloir de t’avoir laisser avec moi, elle était à bout, elle n’en pouvait plus… 

Je lui coupais la parole en lui disant de s’expliquer calmement, il me raconta que ma mère a bout car des personnes voulait la tuer parce qu’elle n’avait pas payé le shit qu’elle avait pris et a bout, elle était monter en haut de l’immeuble ou j’ai vu le fantôme et elle avait sauté et elle est morte. Je restais muet pendant quelque tant. Finalement je sortis prendre l’air, je voulais la voir. 

Arriver en haut alors qu’elle allait sauter je dis : 

-          Maman, attend. 

En m’entendant, elle s’arrêta choquait, je voulut approcher, mais elle me dit de ne pas bouger, quel s’en voulait de m’avoir laisser seul. Je lui dis qu’elle me manquait. Mais voyant ma tristesse elle me prit dans ces bras. 

Et la je sentis mon souffle me quitter. Je vis mon père de quand j’étais petite, je rouvrit les yeux une dernière fois pour dire adieu a la vie et je vis mon père courir pour me secourir, mais il était déjà trop tard et je mourut dans les bras de mes parents. 

  

  

FIN 

  

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »


lesisolants |
Twilight : Et le lion s'ép... |
mega2012 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | news753
| Harry Potter par Laurent
| Johnny Depp - 1963 Fans